Rencontre avec Olivier Beaufils, le nouveau président de l’Association Les Fromagers Pyrénéens.

J’ai rencontré Olivier Beaufils lors du dernier salon agricole d’Occitanie, Les Pyrénéennes. Il est aujourd’hui le président de l’Association Les Fromagers Pyrénéens qui gère l’appellation de la Tomme des Pyrénées IGP, un des nombreux produits sous signes officiels de qualité d’Occitanie et une filière que vous pouvez suivre sur .facebook..

Marié et père de trois garçons, Olivier Beaufils est éleveur de vaches laitières à Ponlat-Taillebourg dans le Comminges, en Haute Garonne. Sur son exploitation, 90 vaches laitières, des Jersiaises et des Prim’Holstein. Lors du Salon des Pyrénéennes à Saint Gaudens, il a succédé à Thierry Lanuque en tant que président de lassociation Les Fromagers Pyrénéens.

Chez vous, l’agriculture est une histoire de famille? Pas vraiment, je ne suis pas fils d’agriculteur! Au départ mon projet était d’être sur une exploitation qui faisait de la transformation fromagère. Economiquement et humainement, cela n’a pas été possible, et je me suis passionné pour l’élevage et la production laitière, qui elle est plus technique! Mais l’objectif est toujours là…un jour peut-être!

Mais l’agriculture pourrait devenir une histoire de famille, puisqu’un de mes fils est passionné par l’élevage…

La question de la transmission de la succession est importante pour vous? Si nous voulons préserver notre modèle à taille humaine c’est très important. Nous devons nous attacher à avoir des exploitations transmissibles.  Cette transmission peut se faire ou non au sein de la famille, ce qui compte c’est qu’elle se fasse avec quelqu’un qui est attaché au terroir, aux valeurs, aux produits.

Pourquoi avoir décidé de vous impliquer au sein de l’association Les Fromagers Pyrénéens? L’AFP est une filière d’hommes et de femmes qui font perdurer un savoir faire, ce qui préserve notre modèle à taille humaine. Sur un même territoire, on nourrit nos animaux avec une production locale, puis on transforme et on affine sur ce même territoire. C’est ce en quoi je crois, ce que je veux défendre.

Que pensez-vous de l’extension de l’IGP? L’IGP et aujourd’hui, l’extension de l’IGP a toute sa raison d’être, on peut dire d’ou vient notre lait, la traçabilité est totale, un vrai plus pour le consommateur. C’est la reconnaissance d’une tradition fromagère ancestrale dans les Pyrénées. 

Cette tradition fromagère qui est la nôtre, est liée à la géographie de notre  territoire. Quand j’étais enfant, chaque vallée avait son fromage, et comme on ne passait que très rarement d’une vallée à l’autre, la Tomme était multiple… Lorsqu’entre cousin on se retrouvait, chacun amenait son fromage, c’était chouette. Cette réalité territoriale explique également que nous sommes la seule région de France ou l’on trouve les trois laits… sur les versants à l’ombre des vallées, l’ubac, on élevait des chèvres tandis que sur les versants ensoleillés, adret, on élevait des moutons et des vaches. Et le fromages était fait en associant un, deux, voir trois laits différents…une vraie spécificité! L’extension de l’IGP, c’est la reconnaissance de cette histoire, de cette réalité.

Par ailleurs, pour le consommateur l’extension de l’IGP correspond a une véritable attente  de valorisation des circuits courts, et ce logo est un gage de qualité qui donne confiance.

Que souhaitez-vous pour la filière durant votre mandat? Je suis élu pour 3 ans c’est à la fois court et long… Je souhaite insuffler une dynamique pour que la Tomme des Pyrénées IGP devienne le fromage emblématique de l’Occitanie et de l’Aquitaine. Je souhaite que les consommateurs prennent conscience que leur acte d’achat permet de maintenir l’élevage, les paysages, et qu’en achetant de la Tomme des Pyrénées IGP, ils permettent à des hommes et des femmes de vivre de leur métier sur nos territoires.

La Tomme des Pyrénées IGP est multiple, avez vous une préférence? J’aime tous les fromages, mais je les choisis en fonction du moment de la de la journée, de la semaine, des circonstances. Je reconnais que si j’ai un peu de temps pour je suis fan de la Tomme mixte brebis/vache, accompagné d’un verre d’Irouleguy… 

Pour les gourmands qui souhaitent cuisiner le Tomme des Pyrénées IGP, voici 2 recettes pour vous régaler!

Si cet article vous a plu, abonnez-vous au blog… 

Vous  recevrez un mail lorsqu’un nouvel article paraitra, et n’hésitez pas à me laisser un message!    

Suivez mes aventures gastronomiques sur les réseaux sociaux: FaceBook, Instagram, Twitter! 

Un commentaire sur “Rencontre avec Olivier Beaufils, le nouveau président de l’Association Les Fromagers Pyrénéens.

Ajouter un commentaire

Répondre à unpianodanslejardin Annuler la réponse.

Powered by WordPress.com. par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :